RESTAURATION GARNITURE DE PORTE.

Par défaut

La garniture de portière gauche était anormalement souple,  avachie.

En outre, je m’étais aperçu que l’intérieur de la portière présentait un dépôt en son sein, des débris végétaux de fin calibre, le tout très humide.

Cela est dû au fait que les trois trous d’évacuation de l’eau présents sous la portière étaient bouchés.

J’ai nettoyé ce dépôt et débouché les trous d’aération/évacuation.

J’ai également noté l’absence de protection contre l’eau en l’espèce d’une feuille plastique.

La garniture était en fait complètement gorgée d’eau, la planche présente à l’intérieur avait perdue toute sa tenue.

Voici ce que j’ai trouvé en découpant le verso de la garniture :

IMG_2937

Après avoir vidé :

IMG_2938

Ce qu’il faut faire pour restaurer à l’origine cette garniture :

Récupérer la mousse et laisser à sécher.

Se procurer une planche d’isorel au magasin de bricolage, 5 euros.

Epaisseur 3.2mm  pour moi, mais préférez une épaisseur inférieure, 2.5mm par exemple,la mienne s’est avérée un peu trop épaisse.

Une fois la planche découpée à la scie sauteuse en ayant utilisé la mousse comme gabarit, percer les trous prévus pour les écrous et vis de maintien.

IMG_2947

Percer avec une mèche à bois plate les trous permettant le passage de la manivelle lève-vitre et de la poignée d’ouverture.

Encoller la mousse à la colle néoprène et la plaquer contre la nouvelle planche.

IMG_2949

Encoller ensuite soigneusement la mousse sur les endroits qui entreront en contact avec les »coutures » de la garniture. La mousse doit coller au plastique au niveau des fausses coutures et doit être libre aux autres endroits, de manière à former un galbe.

Découper l’arrière de la garniture en étoile et dégager les angles pour faciliter l’insertion de la planche et de la mousse.

Une fois la planche insérée, refermer les ouvertures précédemment pratiquées au ruban adhésif. Bien tendre les arêtes vers l’arrière.

IMG_2952

Placer une feuille plastique afin déviter le ruissellement à l’intérieur.

Mettre en place les chevilles en plastique.

IMG_2953

Placer une protection dans la portière.

IMG_2954

Mettre en place le nouveau panneau.IMG_2958

On constate la présence de quelques plis.

Peut être que le remplacement de la vielle mousse par une neuve plus épaisse aurait donné plus de galbe et gommé ces plis.

Me concernant, c’est satisfaisant.

Publicités

MONTAGE D’UN AUTORADIO SANS DECOUPE NI TROU PERCE.

Par défaut

Je voulais monter un autoradio et placer des enceintes dans la 126, mais sans dégrader la belle.

Pas de trou, ni de découpe des plastiques ou intérieurs de porte.

L’autoradio en lui même, pas de difficulté.

Il faut acheter un kit de raccordement électrique « ISO fils nus ». La 126 ne dispose que de vieilles cosses d’alimentation.

IMG_2916

On dispose ensuite de deux fiches de raccordement qui épousent celles de l’autoradio. Il ne reste qu’à connecter les fils nus à ceux de la voiture et aux fils reliant les enceintes.

IMG_2910

La fiche de gauche pour les enceintes, celle de droite pour l’alimentation de l’autoradio.

Je disposais de deux enceintes nues. J’ai décidé de les placer à l’avant au niveau des passages de roues.

Pour celle côté conducteur, le système de fixation sera un aimant !

J’ai collé un gros aimant, dont j’ignore l’origine, à la colle époxy sur le dos de l’enceinte. Cet aimant est très puissant et ne produit de champ magnétique que d’un seul coté.

IMG_2901

Il tient parfaitement sur le passage de roue, je ne parviens même pas à l’enlever à la main. il faut faire levier avec un gros tournevis pour le décoller.

Aucun mouvement parasite en circulation.

IMG_2913

Pour l’enceinte de droite j’ai voulu utiliser la grille existante à côté de la boite à gants. Il m’a fallu placer l’enceinte dessus car il n’y a pas assez de place dessous.

Une plaque d’alu perforée et fixée sur l’enceinte, un goujon en son centre et un écrou papillon permettent un montage facile.

IMG_2902

IMG_2912

Dernier détail, je craignais une fuite électrique car la 126 ne dispose pas de position  « accessoires » au niveau de la clef de contact.

J’ai donc placé un interrupteur qui coupe complètement l’alimentation dans le cache allume-cigare.IMG_2914

Mon installation fonctionne et elle respecte la voiture. Le démontage serait transparent et ne laisserait pas de trace.

FIAT POLSKI 126P. PREMIERE MAINTENANCE.

Par défaut

La 126 est à Paris.

Un week end en Normandie chez mes parents me permet de bénéficier du garage et des conseils avisés de mon père.

L’examen du bloc moteur nous permet de relever quelques menus défauts.

  1. Le bloc moteur présente de fines éclaboussures d’huile. Nous plaçons du papier absorbant à divers endroits et faisons tourner le moteur. Nous comprenons que le problème vient du bouchon de remplissage d’huile.

La quantité d’huile perdue est minime. Le compartiment moteur se salit très vite.

Un morceau de fin tissu, découpé à la bonne taille, est placé sur le cache culbuteurs, au niveau du trou de remplissage d’huile. Le bouchon est vissé par dessus.

Ce joint de fortune évite les éclaboussures et permettra d’attendre l’arrivée du nouveau bouchon.

Par acquis de conscience, un autre morceau de tissu vient entourer le bouchon. C’est moche mais ça marche.

IMG_2923

2. La durite d’essence de retour au réservoir nous apparait tendue. Elle évacue le trop plein d’essence du carburateur au réservoir. Notez le coude à 45° en sortie de carburateur.

IMG_2888

Un coup d’oeil sous la voiture révèle la présence d’une encoche de fixation en plastique maintenant cette durite en place.Elle a dû être coupée trop courte par celui qui l’a changée.

Sortir la durite de cette encoche s’avère suffisant et permet de donner le peu de mou nécessaire.

3. Le carburateur bouge légèrement en posant la main dessus. Quelques coups de clef et c’est réglé.

4.Changement de la courroie d’accessoires. Très simple, quatre écrous à enlever et c’est fait.

5.Les câbles d’accélérateur et de starter passent par un trou dans la tôle. Les arêtes saillantes ne nous plaisent pas, elles pourraient couper les câbles.

La gaine en caoutchouc n’est pas présente.

Un morceau de tuyau d’arrosage fendu dans la longueur permet d’y remédier. Le ruban adhésif rouge serre la gaine de fortune sur les câbles.

IMG_2922

6. Les écrous, permettant de refermer les supports de pot sur celui-ci, ont tendance à se déserrer.

Mon pére a percé les goujons et y a placé des goupilles. Plus de risque de déserrage.

IMG_2919

7. Le feu de recul ne fonctionne plus. Nettoyage des contacts électriques au papier de verre, remontage du feu. OK

La voiture est prête pour rejoindre le Sud-Ouest, 800 kilomètres.

IMPORTER UNE FIAT 126 POLONAISE. LE RETOUR EN FRANCE.

Par défaut

Arrivés en Pologne, nous avons été royalement accueillis par les beaux-parents du copain.

Mille mercis à eux.

Premier contact avec la voiture. Dans l’atelier du beau-père.
g0010405-1

Premières impressions, c’est petit, très petit et marrant.

L’itinéraire.
Première étape à Paris avant de la descendre définitivement dans le Sud-ouest.
itinéraire

Achat de quelques outils et victuailles et hop on prend la route.
On croise les doigts pour que la voiture tienne 1 400 Kilomètres jusqu’à Paris.
Le moteur tourne rond.

La prise en main est rapide et simple.
Petit détail qui n’échappe pas à notre hôte, lui-même propriétaire d’une 126 pendant 10 ans, la courroie d’accessoires est usée et détendue.
Il offre une courroie neuve, à emporter pour le trajet.

Premiers tours de roue, on quitte la pologne. Autoroute direction l’Allemagne.

g0010405.jpg

Aucun problème, tout est nickel.
Nous sommes tous deux agréablement surpris par l’habitabilité d’une si petite voiture. Allonger entièrement les jambes est possible.
La tenue de route est bonne.
L’intérieur sympa nous propose un voyage dans le temps. Retour en enfance, dans la vieille voiture d’un oncle. Ca sent l’ancien, la 2cv, le « tracteur ».

Pause-café, contrôle du moteur. RAS

img_2832

Kilomètre 600. L’échappement ronfle légèrement.
On s’arrête. Il manque un écrou au niveau d’un des collecteurs. Il s’est dévissé sous l’effet des vibrations ou a cassé car trop serré et dilaté par la chaleur.
IMG_2836
Le pot d’échappement a été changé juste avant la vente.

On quitte l’autoroute à la recherche d’un magasin de bricolage, en l’espèce d’un « PRAKTIKER ».
Le gps du smartphone nous guide jusqu’à l’adresse du magasin qui n’existe pas !
Une surprise de taille, cette enseigne s’y trouve à la place :
IMG_2839

Un mécanicien allemand nous suit à l’extérieur, il ne parle ni anglais ni français. Il faut lui montrer l’écrou manquant. Il revient après quelques secondes avec une clef de 13, écrou-rondelle, et les fixe.
Une poignée de main en remerciement. Il appelle ses collègues qui nous regardent partir, amusés par une si petite voiture.

Nous reprenons la route sereins.

Deux heures plus tard, nouveau bruit d’échappement. Il manque un écrou au niveau de l’autre collecteur, l’un des supports de pot est cassé.
Nous décidons de rejoindre la ville la plus proche, après avoir « ligaturé » ce que nous pouvions avec du fil de fer.
Le pot ne tiendra pas jusque là.
Le tube reliant le collecteur au silencieux casse net au niveau du coude situé au plus proche du silencieux.

Le pot a, à mon avis, été serré sur les supports et pas bien ajusté au niveau des collecteurs. La tension existant entre les deux a provoqué la casse.

IMG_20150308_161627

Nous entrons dans GIESSEN en échappement libre !
Il est tard, et tout est fermé. Nous décidons de tourner le dos aux problèmes pour un temps.
Sortons le barbecue.
DCIM100GOPROGOPR0416.

Il nous reste 700 kilomètres, on les fera comme ça en échappement libre. Sur autoroute ça n’est pas trop bruyant, les gens ne se retournent pas sur nous.

Un petit bricolage pour maintenir le capot moteur entrouvert, de peur que les gaz d’échappements rejetés dans le bloc moteur ne fassent pas trop monter la température de l’ensemble.

DCIM100GOPROGOPR0437.DCIM100GOPROGOPR0438.

Traversée de la Belgique, puis arrivée en France.

IMG_2841

Un dernier coup de collier et on arrive à bon port.

La maluch est en Région Parisienne après 1 400 Kilomètres.

Un nouveau pot d’échappement est monté par mes soins après commande sur un site polonais. Prix du pot et des supports : 11 euros.

Très bon tutoriel :

http://www.dolcevita500.com/catalogue/page11.html

Importer une Fiat 126 polonaise. Préambule.

Par défaut

Deux jours plus tard, c’est décidé, je la veux.
Prise d’informations sur internet, fiabilité du modèle, caractéristiques, entretien.
Consultation de quelques sites, dont le très bon http://ilcubopiccolo126.free.fr/.

Les beaux-parents de l’ami, qui est à l’origine de tout, sont Polonais et vivent à WROCLAW. C’est justement là que se trouve la voiture.

Ils prennent rendez-vous avec le vendeur, se font accompagner d’un oncle et partent essayer la voiture sur 80 Kilomètres.

Il faut dire que ce modèle est emblématique en Pologne.
Les polonais ont presque tous possédé ce véhicule qu’ils ont surnommé affectueusement « Maluch », le « petit ».
http://sovietauto.over-blog.com/2015/02/maluch-seulement-avec-un-livret-d-epargne.html

Selon eux, pas de problème. Ils achètent la voiture et produisent les documents de vente préremplis à mon nom.
Deux billets d’avion PARIS-WROCLAW et retour prévu en Maluch !

Mon assurance me fournit un contrat. Tout est bon.

Importer une Fiat 126 Polonaise ?

Par défaut

J’ai confié à un ami que posséder une voiture un peu vieillissante me plairait.
Une voiture d’une vingtaine d’années, sans électronique.
Une voiture qu’on peut bricoler soi-même.

Cet ami, joignant souvent le geste à la parole, m’a envoyé dès le lendemain une vingtaine de mails concernant des véhicules en vente.
Il y avait des BX, des R11, R4, Mercedes 190, etc. Parmi ces annonces l’une d’elle a capté mon attention.
Il s’agissait d’une toute petite voiture, un modèle que je voyais pour la première fois.

La Fiat 126P, fabriquée en pologne par FSM !

J’ai été séduit.
Son kilométrage : 51 000 kms.
Sa localisation : La Pologne ! Evidemment.

img_2824

annonce fiat 126p

Je vais essayer de vous décrire ici les étapes de cet import, les problèmes administratifs, mécaniques qui peuvent se poser.